La vérité est dans l'illusion


  Sur le pont des Soupirs
  si la réalité se meurt
  les illusions demeurent

Un jour, (c'était la nuit),
je suis allé sur le pont des Soupirs
pour me pencher sur la Seine.

Je voulais voir Venise,
avant mon dernier soupir.
Voir Venise et mourir.

Voir couler le Rio de Palazzo
sous le pont des Soupirs.
Oublier un instant la Seine...

... et j'ai vu la scène...

instants de rêves sur le pont des Soupirs
Venise, Pont des Soupirs, vue depuis l'intérieur (photo de Jean-Christophe Benoist)

... Un moment, j'ai cru voir...

Était-ce le meilleur des mondes ?
Ce monde étrange d'Aldous Huxley ?
Le monde des illusions sauvées
après le naufrage des utopies ?

La réalité avait disparu !
Je rêvais en voyant l'eau
sortir de dessous mes pieds
et filer loin devant moi.

L'eau du rêve fuyait vers l'inconnu.
Peut-être fuyait-elle vers Venise ?
Qui sait ?

Alors un instant j'ai imaginé
voir la scène se retourner
dans son lit bordé de berges.

Voir la Seine couler à l'envers.
Venise, si je ne peux aller à toi,
peut-être viendras-tu jusqu'à moi ?.

Et j'ai vu l'eau s'avancer vers moi,
venant de lointaines contrées inconnues,
avant de disparaitre sous mes pieds,
sous le pont des Soupirs.

J'ai traversé le pont
pour vérifier de l'autre côté...
Je n'en croyais pas mes yeux.

De ce côté-ci du pont des Soupirs
l'eau s’avançait vers moi aussi,
avant de disparaitre sous mes pieds,
engloutie sous le pont des Soupirs.

 instants de rêves sur le pont des Soupirs

En soupirant je me suis réveillé,

et j'ai compris que je vivais
dans un monde où l'illusion
est aveuglante de vérités...

Depuis ce jour, (où il faisait nuit),
je m'ingénie à trouver la lumière.

Je m'évertue à comprendre ce monde
et je me fatigue à vouloir m'y adapter,
sans jamais y parvenir totalement...



Barbara - L'Homme en habit rouge

Barbara chante "l'homme en habit rouge" en s'accompagnant au piano



Paul Dussert
Paul Dussert

Aucun commentaire:

Publier un commentaire