vendredi 21 novembre 2014

Pourquoi tous ces psychopathes au pouvoir ?

  • Comment reconnaître un candidat psychopathe ?
  • Comment éliminer les candidats psychopathes ?
  • Peut-on éviter les dérives perverses du pouvoir ?
  • Alternative pour désigner les représentants politiques
(Le billet de Loup Rebel)


Comment reconnaître un pervers psychopathe derrière son masque ?

Le masque du pervers psychopathe :
  • Charme de circonstance et bonne « intelligence »
  • Absence de délires ou de tout autre signe de pensée irrationnelle
  • Absence de manifestations psychonévrotiques
  • Sujet qui inspire confiance et en qui on croit pouvoir compter

Derrière le masque :
  • Loquacité et charme superficiel
  • Surestimation de soi
  • Propension au mensonge pathologique
  • Tendance à la mégalomanie
  • Duperie et manipulation
  • Absence de remords et de culpabilité
  • Affect superficiel
  • Insensibilité et manque d’empathie
  • Tendance au parasitisme
  • Violation ou détournement des lois
  • Diversité des illégalités commises par le sujet
  • Incapacité de planifier à long terme et de façon réaliste
  • Incapacité d’assumer la responsabilité de ses faits et gestes
  • Égocentrisme pathologique et incapacité d’aimer

Ne voyez-vous pas dans cette liste toutes les caractéristiques des élus au pouvoir ?

Allons plus loin dans la connaissance du pervers psychopathe :
Contrairement à la croyance populaire et à ce que véhiculent souvent les médias, la plupart des pervers psychopathes ne sont pas de grands criminels dans le sens littéral du terme, et encore moins des tueurs en série, des tueurs de bordée ou des tueurs de masse.

Au contraire, certains d’entre eux, de par leur structure de personnalité et une intelligence au-dessus de la moyenne (ce qui est souvent le cas), parviennent à se hisser au sommet de la pyramide sociale et occuper ainsi des rangs importants, au sommet de l'État par exemple, ou dans les plus grandes entreprises. Ces psychopathes-là commettent parfois des actes antisociaux en tant que tels, et posent dans tous les cas des actes que la morale réprouve :
  • Mensonge,
  • Manipulation,
  • Fourberie,
  • Séduction malveillante,
  • Charme hypocrite,
  • Escroquerie,
  • Corruption,
  • Égocentrisme pathologique,

Pour plus d’informations sur le pervers psychopathe, lire l’article détaillé de Geneviève Schmit, Thérapeute et Analyste comportementale : ⏩Le masque du psychopathe⏪

L'objectif de ce type de pervers psychopathes est de progresser dans une irrésistible ascension sociale et conquête de pouvoir et de reconnaissance. Une fois arrivés au pouvoir, ils entendent écrire la loi « à leur manière », de façon à se protéger contre toute condamnation pour les actes antisociaux qu'ils ont la ferme intention de commettre.

Leur absence d'empathie en fait de dangereux législateur
Une fois au pouvoir, et après avoir écrit les lois qui les mettent à l’abri de toute condamnation, ils sont prêts à pousser sans la moindre vergogne des millions de femmes et d'hommes dans la plus sordide misère. Et le pire de tout : ils le font avec la complicité desdits millions de victimes, grâce à leur imparable capacité à dissimuler cette absence d'empathie, par la tromperie et la simulation, leurs aptitudes à jouer la comédie, à faire semblant, à mentir sans sourcilier.

De nombreux philosophes l’on souvent répété : « Le pouvoir rend fou ». La folie ici se pare des habits du pervers psychopathe.

Mais il faut savoir qu’en réalité : 
Avant l’accès au pouvoir, les prédispositions à la perversion et à la psychopathie sont là.
Ce sont elles qui poussent le prédisposé à être candidat au pouvoir... pour épanouir et développer lesdites prédispositions.

Conclusion :
De fait, tout candidat au pouvoir est, par essence, un pervers psychopathe en puissance, avéré ou en devenir (1).
Il serait temps de désigner nos représentants parmi des femmes et des hommes qui n'ont jamais nourri l'objectif pervers d'accéder au pouvoir.

Les Grecs de l'antiquité avaient conscience de cette réalité. Leur grande lucidité les avait conduits à désigner les magistrats en charge de la république par tirage au sort.
Aujourd’hui, en France, le tirage au sort est le seul rempart contre la délinquance politique en bandes organisées.

La vidéo ci-dessous présente le cours magistral dirigé par Pierre Rosanvallon au Collège de France, sur la démocratie délibérative par tirage au sort, avec la participation de Yves Sintomer

Tirage au sort et politique :
de l’autogouvernement républicain à la démocratie délibérative

Cours magistral au Collège de France, dirigé par Pierre Rosanvallon
diplômé de l'École des Hautes Études Commerciales (HEC)
titulaire d'un Doctorat d’État en lettres et sciences humaines


Projet pour une VIe République
Quelques suggestions pour « constituer » une nouvelle démocratie.
En tout premier lieu, rédiger une « constitution », écrite par les citoyens, pour les citoyens, et approuvée par le peuple français.

Création d’une assemblée citoyenne
Dans cet objectif, une assemblée citoyenne sera constituée. Une « Assemblée Citoyenne Constituante », dont les membres seront désignés par tirage au sort sur les listes électorales.

Chaque citoyen inscrit sur la liste électorale de sa résidence principale est éligible à l’Assemblée Citoyenne Constituante.

Chaque citoyen est libre de décliner son éligibilité, s’il ne veut pas participer à cette assemblée citoyenne.

Le citoyen qui refuserait son éligibilité perd son droit à participer aux débats et aux décisions pour adopter la nouvelle constitution.

Conditions pour valider l’éligibilité des citoyens inscrits sur les listes électorales :
  • Virginité totale du passé judiciaire, pénal, et fiscal.
  • Zéro condamnation, même pour délits mineurs.
  • Disposer des droits civiques (acquis à l’âge de 18 ans), et ne jamais en avoir été déchu pour quel que cause que ce soit.
  • Ne pas faire l’objet d’un placement sous tutelle ou curatelle.
  • Conditions de santé physique et mentale à définir dans le cadre de dispositions approuvées par un comité d’experts indépendants du pouvoir actuel.

Il est temps que nous sortions de notre léthargie,
et de notre état d'hypnose devant la télé.
Écrivons nous-mêmes notre constitution !


Lien à ne pas manquer :
« Une Constitution Citoyenne, écrite par et pour les citoyens »

 
(1)Je ne parle pas ici des femmes et des hommes bien intentionnés qui se mettent au service du bien commun (en zone rurale notamment), pour assurer la bonne gestion de la commune avec la complicité des habitants, et sous leur contrôle.
_________________________________________________
Loup
Loup Rebel
Loup Rebel

Lien à ne pas manquer :
« Une Constitution Citoyenne, écrite par et pour les citoyens »


Aucun commentaire:

Publier un commentaire