dimanche 11 octobre 2015

Poutine, le héros du moment ?


(Le billet de Loup Rebel)
Fascination, fascisme,
sont deux mots qui vont
trop bien ensembles.
(sur l'air des Beatles)

Poutine semble fasciner les foules qui voient en lui le "justicier" clairvoyant qui va remettre le monde à l'endroit. Mais attention, car la fascination du héros est la clef qui lui permet d'ouvrir la porte du fascisme... avant qu'il ne se transforme en tyran.

Ne vous y méprenez pas, et avant de manifester trop d'admiration pour ce fin stratège, membre du KGB, prenez le temps de découvrir qui est le personnage.
►Page Wikipédia de Vladimir Poutine◄

Souvenez-vous aussi de qui Hitler était la marionnette. L'histoire officielle nous présente ce monstre comme étant le grand instigateur de la Deuxième Guerre mondiale, mais les historiens avisés savent bien que ce barbare était sous l'emprise des puissances industrielles et financières qui dominaient le monde... et la grande crise économique des années 1920/1930.

Le discours de Poutine séduit les foules par sa grande clairvoyance, c'est indéniable. Poutine réussit mieux que d'autres aujourd'hui dans l'art de la propagande : fonder un discours sur les aspirations des peuples, pour assoir son pouvoir avec l'approbation populaire.

Après Robin des bois, Zoro, Superman, et quelques autres, l'habile Poutine prend l'habit du sauveur... Mais ce n'est peut-être qu'un déguisement ?
Gare à ceux qui s'abandonneraient aveuglément à la fascination du personnage, car le terreau du fascisme, c'est précisément la fascination.

Où sont les intérêts de Poutine ?
Qui peut le dire ?
Veut-il rivaliser avec l'ordre mondial made in USA ?

Et surtout, sous l'emprise de qui agit-il ?

La bonne vieille division entre l'Est et l'Ouest reprend du service. Combat entre les deux nations les plus hégémoniques de la planète pour occuper la place du gouverneur suprême dans le nouvel ordre mondial...

Mais derrière les chefs d'État que nous voyons s'agiter dans cette "guerre" comme de stupides marionnettes, qui sont les véritables commanditaires qui tirent les ficelles ?

Ce sont les mêmes artisans du chaos que ceux des années 1920/1930 avec Hitler : des marionnettistes sans scrupules qui manipulent leurs guignols. Entendre par "guignols" les chefs d’États et de gouvernements, à l'Est comme à l'Ouest. Ces marionnettistes organisent les duels entre leurs guignols pour donner au vainqueur l'illusion qu'il gouvernera le monde. Mais l'ordre mondial, c'est en réalité cette poignée de psychopathes composées des barons de la finance, aidés par leurs fournisseurs de guerres : les marchands d'armes.

Ni Russes, ni Étasuniens, ni Européen, ces marionnettistes se considèrent de race supérieure, et ils entendent bien rester les maîtres du monde. Cette puissance occulte est composée des plus riches oligarques internationaux. Ils appartiennent tous à l’intelligentsia financière, et comptent parmi les plus redoutables psychopathes, prêts aux pires génocides pour garder le contrôle absolu de l'humanité qui ne représente pour eux qu'un gisement de ressources humaines. Nous sommes leurs troupeaux qu'ils confient à leurs fidèles bergers : les chefs d'État et les gouvernements, de l'Est comme de l'Ouest, tous les scénarios que nous montrent les médias n'étant que des mises en scène qu'ils orchestrent dans l'ombre.

Les Shadoks et les Gibis sont de retour...!

Les Shadoks et les Gibis arrivent sur la terre

1ère diffusion le 29/04/1968, une série de Jacques Rouxel, réalisation René Borg, commentaire dit par Claude Piéplu, musique Robert Cohen Solal, voix des Shadoks Jean Cohen Solal.

Les Shadoks sont dominés par les Gibis

Les Gibis finissent par avoir raison des Shadoks descendus sur terre grâce à leurs boîtes cosmiques qui les transforment en n'importe quoi.



La chronique de Loup Rebel

Loup Rebel
Loup Rebel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire