lundi 21 septembre 2015

Du président « normal »
au pourvoyeur de crime de masse


(Le billet de Loup Rebel)
La vague migratoire qui submerge la France
et l'Europe n'est que le retour du boomerang
lancé par les (ir)responsables politiques
qui exercent un pouvoir perfide depuis 1945.
Et ce n'est là que le symptôme alarmant
d'une imminente troisième guerre mondiale.

La France compterait encore 20 % de Français fidèles à François Hollande. Une poignée de collabos complices de ses promesses mensongères, de ses trahisons, et de ses crimes de guerre.

Quand le Président Hollande signe un contrat de plusieurs milliards d’euros avec le Qatar pour la vente de 24 avions de combat Rafale, ses groupies applaudissent niaisement.

Pourtant, il y a cent fois plus à s'en inquiéter qu'à s'en réjouir. Car dans le rôle de la triste crapule, Hollande sait pertinemment que ces avions sont utilisés pour servir son maître, sis à Washington, et faire davantage de ravages dans la région, plus de mort, de désastre, de misère et d’asservissement, davantage de réfugiés dans la mer Méditerranée, encore plus de chaos perpétuel, des gens aux limites de la survie, des gens qui ne peuvent plus se battre pour leur pays, pour leurs ressources, pour leur liberté, parce qu’il faut qu’ils se battent rien que pour pouvoir survivre, pour la survie de leurs enfants et de leurs familles.

L’Empire du chaos, c’est ça :
Un psychopathe qui vend des armes, des avions de combat et d’autres sortes de machines à tuer, en sachant très bien que ces armes servent à tuer des gens, à détruire des pays, est un criminel de guerre de la pire espèce. Même s'il n'est qu'un laquais au service de ses maîtres.
En plus d’être un criminel de guerre, Hollande est un bigot bas du front qui s’imagine qu’à la fin des comptes, quelques miettes du Grand Butin vont retomber dans son assiette. Pense-t-il devoir préserver l’économie de son pays ? Croit-il honorer la France qui a produit des hommes comme Victor Hugo, Stendhal, Balzac, Dumas, en vendant des machines à tuer à d’autres sbires de l’empire ?

Le président Hollande feint d’ignorer que 85 % de son électorat le méprise.
Répandre le désordre, le chaos et la misère, c’est ce que Washington et ses vassaux font le mieux. Ils ne désirent pas « gagner » les guerres ; ils veulent un chaos sans fin et la misère ; des gens pouvant facilement être soumis, la “domination à large spectre” comme ils disent
(full spectrum dominance, dans la langue de Shakespeare)
Et c’est la même chose en Ukraine... Là, pas plus d’ISIS ou d’EIIL que de Daesh ou d’al-Qaeda ne se trouve en Ukraine. Là encore, l'Empire du chaos s'est invité, avec ses charognards.

Sous le commandement de la CIA avec quelques 6 000 soldats US (des instructeurs, bien entendu) entraînent les troupes de Kiev à mieux et plus rapidement tuer leurs frères dans le Donbass ; ils les entraînent à susciter un chaos qui perdure. Et si les soldats refusent d’être entraînés à tuer leurs frères, le régime nazi de Kiev les abattra en tant que traîtres. À bout portant. C’est si facile. Comme ça personne ne résistera plus.

En outre, les « conseillers » militaires US et la CIA, avec le concours de leurs tueurs à gages (ISIS/Daesh /al-Qaeda) cherchent à provoquer le Président Poutine à entrer en guerre. Une Troisième Guerre mondiale. Oui, la troisième en moins d’un siècle, pouvant potentiellement dévaster l’Europe et peut-être le monde. Jusqu’ici, si le monde a été préservé de ce désastre, c’est surtout grâce à la sagesse de la stratégie mise en œuvre par M. Poutine. Une stratégie de non-affrontement.

En lire plus sur Wikileaks Actu Francophone :
►Le chaos est la nature de l’enjeu pour l’Empire, pas la victoire



La chronique de Loup Rebel
Loup Rebel
Loup Rebel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire