vendredi 22 juillet 2016

L'État islamique n'existe pas,
il est l'arbre qui cache la forêt


(Le billet de Loup Rebel)
Non, l’État islamique n'existe pas.
Oui, il est l'arbre imaginaire qui cache la forêt. 
Avec un titre comme celui-là, mes ennemis vont chercher à m'intimider avec l'arme absolue contre toute mise en cause du discours offitciel : « tu es complotiste », vont-ils s'écrier. Peu importe, ma tasse de thé n'est pas la gloire, mais plutôt de remplacer dans les esprits les illusions par la vérité. 
Définitions :
– islam avec un i minuscule désigne l'ensemble des religions musulmanes.
– Islam avec un I majuscule désigne l'ensemble des peuples musulmans.

Dans le contexte géopolitique, considérons le mot "islamisme" comme un générique qui désigne plusieurs religions qui se font la guerre entre elles depuis des siècles. Des guerres de pouvoir. Exactement comme le mot "christianisme" désigne des religions qui se sont combattues dans des rivalités sanglantes, entre les catholiques et les protestants en particulier ; la saint Barthélemy, ça vous rappelle quelque chose ?

Allez dire à un protestant qu'il est catholique... vous aurez droit à une quenelle...! On ne mélange pas les serviettes et les torchons, vous répondra-t-il. Et pour compliquer les choses, chez les catholiques il y a les réformistes et les intégristes. 

Et bien c'est la même chose chez les islamistes. Les deux principales religions rivales sont les sunnites et les wahhabites (ou salafistes). Votre voisin musulman ne le sait peut-être pas, mais il est certainement sunnite, comme la grande majorité des musulmans français (près de 90 % des musulmans sur la planète sont sunnites). En revanche, et elle le sait parfaitement, l'Arabie Saoudite est un pays wahhabite. Là, pas question de démocratie, on applique la charria à la lettre, on tranche la main des voleurs, on décapite les épouses infidèles, et on lapide les femmes adultères. Et bien, Daesh, c'est également une organisation wahhabite, soutenue d'ailleurs par l'Arabie Saoudite.
Lectures conseillées :
Si vous n'avez pas abandonné votre lecture jusque là, vous aurez au moins appris à faire la différence entre un islamiste... et un islamiste ! L'un est sunnite, l'autre wahhabite (ou salafiste). À vous de décider qui est gentil et qui est méchant, puisque vous êtes capable d'avoir votre propre jugement.

Pourquoi un arbre pour cacher la forêt ?


Nous arrivons maintenant au cœur du sujet : il serait naïf de croire qu'il existerait des guerres où la loyauté serait la règle. Bien au contraire, chaque camp s'efforcera de tromper l'ennemi, de lui porter des coups bas, et de mettre en œuvre les pires saloperies que les génies de la guerre sont capables d'inventer.

Par exemple, ils ont inventé la "guerre propre"... Et là, c'est très très fort, car le but d'une "guerre propre", c'est de dissimuler à l'opinion publique la "guerre sale" voulue par la classe politique au service de la classe dominante (les grandes puissances économiques et financières).

Un autre exemple pour manipuler l'opinion publique hostile aux guerres que souhaitent lesdites grandes puissances criminelles, c'est l'invention d'un ennemi imaginaire que l'on présente comme un monstre qu'il faut combattre et détruire. Et là, l'opinion publique applaudit des deux mains, et approuve d'autant plus que les horreurs commises par le monstre imaginaire tuent des innocents, sans oublier les enfants...!

Ainsi est né le monstre dit "islamique", dans le cerveau malade des génies de la guerre. Premièrement, au sommet de cette organisation, à la tête du monstre, ceux qui le dirigent sont des laïcs, qui mangent du porc et boivent du vin. Ils ne sont pas du tout religieux. C'est vrai qu'on ne peut en dire autant des troupes qui agissent sur le terrain, puisqu'ils sont en majorité wahhabites (pas tous cependant). Ce qui est sûr, c'est qu'il n'existe aucun "Chef d'État"... et donc aucun "État"... On a connu des "Chefs d'État" sans États, mais a-t-on déjà vu un État sans chef d'État ?

De la même façon que l’État islamique n'existe pas, on ne peut pas parler d'attentats "islamiques". Sauf si des ennemis de l'islam cherchent à discréditer cette religion en lui faisant endosser des atrocités commises par lesdits ennemis eux-mêmes.

Et si notre regard se tourne vers les ennemis de l'islam, nous aurons alors en face de nous les véritables comman­ditaires de ses crimes inqualifiables. Le cynisme de ces comman­ditaires est machiavélique. Le génie des crapules au service de la guerre montre ici toute sa fourberie, sournoise et démoniaque. La stratégie est simple, et d'une efficacité redoutable : on recrute de jeunes délinquants psycholo­gi­que­ment fragiles et vulnérables, on les drogue et les manipule sous la fausse bannière "islamique" pour qu'ils commettent les pires horreurs, en s'assurant que leur endoctrinement conserve bien l'estampille "islamiste", et surtout pas wahhabite, pour ne pas vendre la mèche.

Les attentats ne sont donc pas "islamistes".


Daesh est la fausse bannière d'une armée de mercenaires.
Clairement, le nom "État islamique" (ou E.I.) lui a été donné dans le but de dresser les populations contre l'islam.
Daesh est une organisation créée après la guerre illégale menée en Irak par les Américains et leurs alliés, pour renverser le régime de Saddam Hussein faussement accusé de détenir des armes nucléaires. Armes qui n'ont jamais étaient trouvées, et pour cause, car on a appris plus tard qu'elles n'avaient jamais existé, selon les aveux de l'auteur du faux rapport établi dans l'unique but de justifier la guerre. Les services de renseignements allemands et israéliens sont impliqués au premier plan dans la publication intentionnellement malveillante de ces fausses informations.
Les officiers et les militaires irakiens vaincus se sont alors retrouvés "au chômage"... Avec l'aide des vainqueurs de cette guerre illégale, l'armée vaincue s'est transmuée en une armée mercenaire au service d'autres États qui l'utilisent pour instaurer un "management par la terreur"(1).

Qui sont les "clients" de cette armée mercenaire ?
Difficile d'en dresser une liste exhaustive, mais sans doute figureraient sur cette liste les pays connus pour organiser des crimes à l'échèle internationale : Israël, USA, OTAN, Russie, ...?
Daesh, la fausse bannière d'une armée de mercenaires

Pour Xavier Raufer Daesh est une organisation laïque pilotée de l'extérieur


(1) La vidéo ci-dessous permet de comprendre le management par la terreur : 
Le terrorisme et le scandale des armées secrètes de l'OTAN

Les actes terroristes qui ont dévasté plusieurs pays européens au cours des années
1950 à 1990 ont été commis ou commandités par les services secrets de l'OTAN,
et en particulier la CIA
(Si cette vidéo ne s'affiche pas dans votre navigateur, pour pouvez l'ouvrir en suivant ce lien)



Loup
Loup Rebel
Loup Rebel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire