samedi 30 juillet 2016

Ainsi est né le terrorisme,
ou l'art de la guerre masquée.


(Le billet de Loup Rebel)
« Si le peuple avait la moindre idée de ce que nous faisons,
ils nous traineraient dans la rue et nous lyncheraient. »
Georges W. Bush, 1992
« Face à une conspiration monstrueuse, l’individu se
trouve si démuni qu’il ne peut pas croire qu’elle existe. »
Hedgar Hoover, ex-directeur du FBI
Un nouveau concept de la guerre est né. Sorti tout droit de quelques cerveaux malades des experts en stratégie politico-militaire, avec l'appui désintéressé des marchands d'armes pour éviter tout conflit... d'intérêts !
Celles et ceux qui sont accusés de "complotisme" accusent le Capital et ses valets de fomenter des guerres "masquées" et des complots.

Des complots qui souvent dépassent les fomentateurs qui finissent par en perdre le contrôle. Pour éviter l'apocalypse, il est temps que les consciences sortent de leur état léthargique conditionné par les manipulateurs qui nous gouvernent.

Des complots pour mener des actes malveillants et des guerres, dans l'espoir d'atteindre deux objectifs :
  • Imposer l'idéologie capitaliste sur toute la planète.
  • Créer la dictature mondiale du Capital, pudiquement nommée le "Nouvel Ordre Mondial".

Terrorisme et terreur,
deux mots qui vont de pair. 

 Accessoirement, dans les pays déjà soumis au Capital, les complots visent à mettre en place une "stratégie de la terreur" (cf. Gladio et la série d'attentats durant 30 ans, jusque dans les années 1990, et Daesh plus récemment). Le but est double :
  • Éliminer toute idéologie qui menacerait le Capital, tout en masquant la déconfiture sociale dont le Capital est responsable. Les moyens : organisation d'actes terroristes sous fausse bannière (les communistes, les anarchistes, et plus récemment une fraction de la religion islamique sous le nom de Daesh, nom de code d'un pseudo État islamique qui se trouve être en définitive une armée mercenaire au service de l'empire du Capital).
  • Tenter (désespérément) de maintenir en vie le Capital, jusqu'à l’instauration définitive et radicale du Nouvel Ordre Mondial.
Si ces objectifs ne sont pas atteints par la soumission volontaire des populations, alors ils le seront par les armes.

Et les armes ont déjà commencé à entrer en action : les stratèges politico-militaires ont mis au point un nouveau concept de la guerre, en deux étapes.

1. La déclaration de guerre :

Le pays dont le chef d'État ne se soumet pas aux exigences du Capital est ciblé, puis il est présenté au monde comme un dictateur, et/ou détenant des armes nucléaires susceptibles de menacer les pays dit démocratiques (lesquels sont en réalité les pays sous dictature du régime capitaliste).

2. La guerre proprement dite... mais salement faite ! :

La dictature capitaliste envoie dans le pays ciblé des "agents spéciaux" formés à la manipulation mentale, chargés de créer sur place une dissidence armée contre le régime. Ces agents spéciaux fournissent les armes et la formation de combattants rebelles aux recrues locales engagées pour renverser le pouvoir en place (voir la vidéo du Projet MK-ULTRA).

C'est ainsi que les véritables dirigeants de l'empire du Capital ont créé Daesh, et placé à sa tête des stratèges militaires, des érudits, des universitaires, des scientifiques, et surtout des laïques qui boivent du vin et mangent du porc.

C'est une armée mercenaire capable de se mettre au service des pays qui veulent faire des guerres masquées, pour "imposer" le modèle démocratique de la dictature du capital... Et surtout pour éviter toute désapprobation massive des peuples qui ne veulent plus entendre parler de guerres, au grand dam des marchands d'armes !

C'est ça, le nouveau "concept" de la guerre, depuis que les populations en général désapprouvent fortement et ouvertement les guerres. Un concept qui permet de contourner la volonté des peuples hostiles à la guerre.

Daesh combat dans tous les camps, et contre tous les camps. Dans le désordre, et pour n'en citer que quelques-uns : USA, Russie, Israël, Arabie saoudite, et sans aucun doute les pays de l'OTAN, Royaume Uni, Allemagne, France, etc.

Et pendant ce temps, dans leur grande fourberie, les valets du Capital, c'est-à-dire les gouvernements des États membres de l'empire du Capital, font croire aux populations qu'ils font la guerre contre Daesh.

Quelques citations choisies pour illustrer le propos :


 Vidéos en lien avec ce billet :




Loup
Loup Rebel
Loup Rebel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire