dimanche 2 novembre 2014

Peut-on encore sauver la France ?

(Le billet de Loup Rebel)
Oui, on peut sauver la France, à condition de restaurer la démocratie, confisquée aux Nations par un pouvoir hégémonique, européen, au-dessus des États, sournoisement mis en place par les puissances financières et capitalistes.
La construction de l'Europe s'est faite sur les cadavres des Nations qui la composent.
En abolissant la souveraineté nationale, l'Europe a détruit la démocratie.
C'est le chemin à contresens de celui qu'avait emprunté De Gaule : « La démocratie pour moi se confond exactement avec la souveraineté nationale », disait-il.

On nous a répété à longueur de soirée télé : « la démocratie, c'est le suffrage universel ». Eh bien non, le suffrage universel n'est pas la démocratie. Au contraire, chercher à inculquer cette croyance est non seulement une vaste fumisterie, mais c'est la plus grande escroquerie républicaine commise depuis la Constitution du 24 juin 1793. Vous en voulez la preuve ? Souvenez-vous le vote au suffrage universel du 2 juin 2005 sur la Constitution Européenne : passé purement et simplement à la poubelle ! Pourtant, en votant "non" à ce référendum, les Français ne s'y sont pas trompés. Pour une fois, plus de 50 % des Français n'ont pas voté « comme on leur a dit à la télé »... ce qui a fait dire à la minorité pro-européenne « Les Français qui ont voté non sont cons ». Comment ose-t-on appeler ça la démocratie ?

La construction européenne a érigé un mur
entre les peuples et leurs représentants :
  • D'un côté du mur, une représentation sans pouvoir : les gouvernements des États.
  • De l'autre côté, un pouvoir sans représentation : les technocrates, les juges, et les lobbies à Bruxelles.
Pour forger l'Europe fédérale, il fallait abattre la souveraineté nationale, pour assurer la destruction de la démocratie.

http://blog.louprebel.fr/2014/11/peut-on-encore-sauver-la-france.html
La constitution européenne n'a pas été acceptée par les Français.
Le recours à la force pour la rejeter est légitime et justifié, si besoin.

Comment restaurer la démocratie ?
Certainement pas en continuant de signer – pour cinq ans – des chèques en blanc aux apôtres de la finance capitaliste, sourds et aveugles à la détresse d'un nombre croissant de Français.
Peut-on encore parler de démocratie quand les élus en viennent à utiliser la force pour appliquer des décisions refusées par ceux qui les ont désignés par leur bulletin de vote ? Les exemples ne manquent pas : Notre Dame des Landes et autres ZAD contre des GPI ici ou là, et surtout, les mandats donnés à des entreprises capitalistes pour s'enrichir en organisant le racket sur les biens publics : parkings (Vinci), autoroutes (Cofiroute), l'eau (Bouygues), Écotaxe (Ecomouv'), et j'en passe.
Les forces de résistances sont de plus en plus violentes, signe que le point de rupture entre les électeurs et les élus est franchi. 
Il faut le dire et le répéter : l'élection des représentants du peuple par le vote n'est qu'un vulgaire simulacre de démocratie, une parodie pathétique qui permet à quelques voyous de prendre le pouvoir avec la complicité intéressée de la puissance financière et ses moyens de corruption sans limites. Grâce aux médias, également corrompus, les électeurs sont "éduqués", on leur explique comment "bien voter", sous-entendu "pour qui ils doivent voter" : « Je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira », affirmait tranquillement Alexis de Tocqueville, considéré comme l'un des grands penseurs de la démocratie représentative.

Fort de ce constat d'effondrement de la démocratie, que pouvons-nous faire ?
On en reste là ?
Ou bien on trouve une solution pour instaurer une authentique démocratie ?
Par exemple, on peut s'inspirer du modèle de la république athénienne, qui a fonctionné dans la Grèce antique durant plus de deux siècles.
Pour en apprendre plus sur l'histoire de la démocratie grecque :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Democratie_athenienne

La première chose à faire est sans doute la plus délicate, car la caste des élites actuellement au pouvoir ne se laissera pas docilement défenestrer des palais qu'elle occupe, Élysée, Bourbon, mais aussi les grands Hôtels du pouvoir, Hôtel Matignon, Hôtels du Département et autres Hôtels de Ville.

Le mot « démocratie » a-t-il encore un sens, et lequel ?
Pour restaurer la démocratie, notre tâche essentielle consistera à écrire notre constitution. C'est à nous de définir les règles de la République, pour donner le cadre que nous voulons aux lois qui ne seront plus décidées par les chiens de garde de la puissance financière et capitaliste. La démocratie, c'est ça. Un régime politique dans lequel le peuple est souverain. Le contraire du régime actuel, dans lequel la souveraineté a été confisquée par des voyous en bandes organisées dissimulés derrière le masque de la trahison, qui nous font miroiter de faux paradis pour cacher l'enfer qu'ils ont l'intention de nous imposer une fois élus.

Le mot démocratie vient du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, signifiant « souveraineté du peuple ». C'est la combinaison de δῆμος / dêmos, qui signifie « peuple », et κράτος / krátos, qui veut dire « pouvoir ». La démocratie est le régime politique dans lequel le peuple est souverain.

Selon la célèbre formule d'Abraham Lincoln, la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». C'est l'une des définitions canoniques le plus couramment retenues, mais systématiquement détournée, bafouée.

L'introduction de la Constitution de 1958 de la Cinquième République française est un exemple flagrant du détournement de sens du terme démocratie. Aussi bien quant à la signification concrète de la souveraineté populaire que pour son application pratique. La preuve est établie aujourd'hui, plus de deux siècles après la Révolution et l'instauration de la République française, que la démocratie ne peut être que directe. « La souveraineté ne peut être représentée, par la même raison qu'elle ne peut être aliénée ; elle consiste essentiellement dans la volonté générale et la volonté générale ne se représente point. » (Jean-Jacques Rousseau)

Là prend fin mon propos. Pour la suite à donner, des penseurs beaucoup plus qualifier ont déjà indiqué le chemin à prendre pour instaurer la démocratie en France. Si toi aussi tu souhaites participer à cette future démocratie, rejoins les millions de Français déjà à l'œuvre dans ce projet.

Quelques vidéos pour découvrir et en apprendre plus :
https://www.youtube.com/playlist?list=PL14pGWXB43DvmvcXMExXhMzyERmJnKEw_
https://www.youtube.com/playlist?list=PL14pGWXB43DvN3ps49B2UJlAcb9iTBVLS
https://www.youtube.com/playlist?list=PL14pGWXB43DvSrjGCD-PW_E6vd2CP5npn

Le projet le plus avancé, pour une démocratie qui restitue au peuple sa souveraineté :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/presentations.php

_________________________________________________
Loup
Loup Rebel
Loup Rebel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire