mardi 1 septembre 2015

Ordre, désordre, autorité


(Le billet de Loup Rebel)
Ordre et désordre...
Crise d'autorité ?
Ou bien lacune éducative ?


Toute organisation sociale suppose un ordre, puisqu'il n'y a pas de vie sociale sans règles. Cet ordre se révèle au premier regard par un agencement de tabous, de croyances, et de valeurs éthiques ou esthétiques auxquelles les membres du groupe sont tenus d'adhérer.

Tout manquement aux règles qui structurent ainsi l'édifice social constitue un désordre.

Le désordre apparaît dès lors comme pouvant avoir deux causes possibles :
• une méconnaissance de la règle
• un refus de la règle
L'origine du désordre renvoie toujours à un échec de l'éducation.
L'éducation est donc supposée apprendre les règles de façon à ce qu'elles soient acquises à l'âge adulte (c'est ce que la psychanalyse appelle "la construction du surmoi"). Durant la phase éducative, la croyance générale affirme que l'autorité joue un rôle important. Cependant, de nombreuses études expérimentales avec des groupes d'enfants ont démontré qu'un système éducatif fondé sur l'autorité n'apporte qu'une efficacité de 30 % d'adhésion aux règles imposées, alors qu'un système basé sur la valorisation du sens de l'engagement et de la responsabilité, sans autorité, produit une efficacité quasi totale : 70 % à 100 % des enfants adhèrent aux règles qui sont proposées, et non pas imposées.

Le sens commun porte à croire que c'est l'autorité qui assure l'ordre, et que sans une autorité établie, c'est le désordre assuré. Pourtant, la réalité nous démontre constamment le contraire.

En effet, qu'en est-il de l’homme qui dit « Je veux changer, dites-moi comment m’y prendre » ? Il peut paraître très profondément sincère et sérieux, mais en réalité il ne l’est pas. Sa demande trahit une lacune éducative qui ne lui a pas permis d'accéder à sa pleine maturité. Il est juste à la recherche d’une autorité, dans l’espoir qu’elle mettrait de l’ordre dans sa vie.
Mais son désordre intérieur saurait-il être éradiqué par une autorité ? Certainement pas, bien au contraire. Un ordre imposé du dehors provoque presque toujours un désordre.


Tout cela peut être vu intellectuellement. Mais pouvez-vous le vivre en vérité, de telle sorte que votre esprit cesse de projeter toute autorité, celle d’un livre, d’un maître, d’un conjoint, d’un parent, d’un ami, de la société ? Parce que nous avons toujours fonctionné dans le cadre de formules, celles-ci sont devenues notre idéal et notre autorité. Mais aussitôt que nous avons compris que la question « comment puis-je changer ? » engendre une nouvelle autorité, nous en avons fini avec l’autorité, une fois pour toutes.


Loup
Loup Rebel
Loup Rebel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire